News sports

Ménès enfonce le Canal Football Club

[ad_1]

S’il ne se réjouit pas des problèmes du Canal Football Club, Pierre Ménès constate que l’émission dominicale n’est plus que « l’ombre de ce qu’elle a été ».

Le Canal Football Club a légèrement redressé la tête. Après avoir touché le fond le dimanche précédent avec une audience de seulement 291 000 téléspectateurs, le CFC a retrouvé son public habituel et une audience, qui est remonté à 419 000 téléspectateurs. Les résultats de l’émission phare de Canal+ n’en restent pas moins catastrophiques au regard des chiffres enregistrés par le passé.

Lire aussi : Le Canal Football Club touche le fond

 

Le CFC paie évidemment au prix fort l’absence des images de la Ligue 1. Le départ forcé de Pierre Ménès est également avancé pour justifier le désintérêt du public. Désormais concentré sur sa plateforme digitale Pierrotlefoot.com, le journaliste ne se réjouit pas pour autant des malheurs de l’émission présentée par Hervé Mathoux. La cicatrice provoquée par son départ n’est d’ailleurs toujours pas refermée.

L’audience était quand même meilleure

« Je ne suis pas content de ne plus faire partie du CFC. Je ne regarde pas parce que c’est trop douloureux pour moi. Je n’ai aucune rancœur. Ça me rend profondément triste à la fois de ne plus en faire partie et que l’émission ne soit plus que l’ombre de ce qu’elle était », a-t-il ainsi confié lors de son Face à Pierrot. Conséquence notamment de la perte des droits de la Ligue 1.

Il ne s’est toutefois pas privé d’observer que les audiences étaient toute autres en sa présence, à l’automne 2020 lorsque le CFC devait déjà composer sans les images du championnat. « Cette configuration, je l’ai connue pendant les six mois de Mediapro. On avait exactement les mêmes CFC. L’audience était quand même meilleure », a-t-il ainsi rajouté, ajoutant : « Que l’audience se casse la gueule, je n’en retire aucune joie ni satisfaction. Maintenant, je suis sur ma plateforme et j’essaye de faire les meilleurs scores possibles. J’essaie de me mettre dans la tête que le CFC, c’est du passé. » Et ce n’est pas chose simple.

Lire aussi :Le Canal Football Club sombre encoreLe Canal Football Club au plus malLe Canal Football Club s’enfonce…

[ad_2]
Source link

Related Articles

Back to top button