News sports

PSG, les 4 conséquences potentielles de ce nouveau fiasco

[ad_1]

L’élimination rocambolesque du PSG face au Real Madrid, mercredi soir en huitièmes de finale de la Ligue des champions, semble sceller l’avenir de plusieurs membres du club de la capitale.

▪ Pochettino, par ici la sortie

Leonardo a beau l’avoir conforté dans ses fonctions il y a quelques jours à peine, jurant dans une interview accordée à L’Equipe n’avoir « jamais contacté (Zinedine) Zidane ou qui que ce soit », on voit mal comment Mauricio Pochettino pourrait survivre à ce nouveau fiasco. La perte du titre en Ligue 1, l’an dernier, était déjà un terrible affront pour les dirigeants parisiens, qui ont offert à leur entraîneur une pluie de stars (Lionel Messi, Sergio Ramos, Achraf Hakimi, Georginio Wijnaldum).

Mais ces renforts, aussi expérimentés soient-ils, n’ont pas suffi pour emmener le PSG plus loin que les huitièmes de finale en Ligue des champions, l’objectif n°1 du club de la capitale. Un Paris Saint-Germain qui, cette saison en C1, n’a remporté aucun de ses quatre matches à l’extérieur (deux nuls et deux défaites contre Bruges, Leipzig, Manchester City et le Real Madrid). Un bilan beaucoup trop négatif pour que le technicien argentin, sous contrat jusqu’en 2023, aille au bout de son bail.

▪ Mbappé, un départ devenu inéluctable

Ce n’est pas le résultat de cette double confrontation face au Real Madrid qui devait dicter à Kylian Mbappé son avenir, mais comment l’attaquant français, libre en juin, pourrait-il encore cogiter après l’élimination irrationnelle du PSG ? Ce huitième de finale de Ligue des champions, à l’aller comme au retour, a confirmé que les Rouge et Bleu ne sont capables de rien, ou pas grand-chose, sans lui. Une impression aussi souvent observée tout au long de la saison en championnat.

Lire aussi: « C’est ta maison, le Bernabeu t’attend », le message à Mbappé

Malgré la présence à ses côtés de Lionel Messi, Neymar et Angel Di Maria, un peu trop vite présentés comme des Galactiques, le champion du monde 2018 est resté la seule véritable menace offensive de son équipe. Pour que la donne change, il faudrait que les dirigeants parisiens lui donnent de vraies garanties sur l’effectif qui l’entourera à la rentrée et fassent un grand ménage au sein du vestiaire. Cela fait beaucoup d’incertitudes alors que la Maison Blanche lui offre plus de garanties.

▪ Une liste d’indésirables qui s’allonge

Julian Draxler, Layvin Kurzawa, Thilo Kehrer, Colin Dagba, Ander Herrera: ils étaient déjà nombreux à ne plus vraiment entrer dans les plans du PSG. Mais cette claque subie face aux Merengues n’a fait qu’allonger la liste des joueurs candidats au départ cet été. Il a eu beau encourager son concurrent Gianluigi Donnarumma avant le coup d’envoi, dans les couloirs de Santiago-Bernabeu, Keylor Navas a dû comprendre qu’il n’était plus le premier choix et que son avenir était désormais loin de Paris.

Angel Di Maria, qui arrive en fin de contrat et n’a pas reçu d’offre de prolongation, a lui aussi sans doute saisi le message. Sergio Ramos et Georginio Wijnaldum ne sont arrivés qu’il y a six mois mais leur apport, très insuffisant, les fragilise également. Mauro Icardi, lui non plus, ne sera pas retenu en cas de proposition correcte. Reste les cas de Lionel Messi et Neymar. L’un est sous contrat jusqu’en 2023 et l’autre a prolongé jusqu’en 2025, mais leur déclin est frappant et inquiétant à court terme.

▪ Leonardo, un avenir en question

Il est le grand bâtisseur du PSG version QSI, mais Leonardo semble avoir atteint ses limites en tant que directeur sportif. S’il a fait venir à Paris quelques-unes des plus grandes stars de la planète, sa folie des grandeurs lui a fait perdre de vue l’essentiel en football: constituer la meilleure équipe. Aveuglé par son obsession de remporter la Ligue des champions, le dirigeant brésilien a brûlé les étapes que d’autres clubs, comme Liverpool et Manchester City, essaient de suivre une à une.

Lire aussi: L’amertume de Leonardo

Le recrutement XXL effectué l’été dernier était séduisant sur le papier, mais il n’a fait que compliquer la tâche de Mauricio Pochettino, dans l’incapacité de faire des choix forts et reléguer sur le banc des joueurs référencés comme Lionel Messi et Neymar. Et il n’a pas su convaincre le joyau Kylian Mbappé de rempiler, s’exposant à le voir partir gratuitement. Des erreurs qui pourraient le pousser dehors, surtout si les actionnaires font venir Zinedine Zidane, pas emballé à l’idée de travailler avec lui.

Lire aussi:
Benzema, les 5 stats qui résument sa « masterclass » face au PSG
« Je vais te tuer », Al-Khelaïfi risque très gros pour sa menace
Altercation Neymar-Donnarumma dans le vestiaire ?



[ad_2]
Source link

Related Articles

Back to top button